Qui demande une contre-visite médicale ?

Lorsqu'un employeur a des doutes sur le bien-fondé d'un arrêt maladie, il peut demander une contre visite médicale. Il est vrai que cela lui sera facturé mais en cas de fraude constatée, le jeu en vaudra la chandelle ! Il faut dire que ces contrôles sont effectués pour essayer de lutter contre la fraude et prévenir l'absentéisme au travail.

Les arrêts maladie coûtent cher aux employeurs. Déjà parce que même si le salarié ne travaille pas, il perçoit quand même des indemnités. Ensuite, la production s'en trouve impactée. Sans oublier qu'il faudra généralement remplacer le malade par un intérimaire. Et ici encore, cela coûte de l'argent mais aussi du temps : le temps de le former pour qu'il soit opérationnel. Comprenez donc que des arrêts récurrents représentent un véritable manque à gagner pour les entreprises.

Quand aura lieu la contre-visite médicale?

Il faut savoir que les contrôles médicaux ont toujours lieu en dehors de heures de sortie autorisées, soit entre 9 et 11 heures le matin ou entre 14 et 16 heures l'après-midi. Si le salarié n'est pas à la maison ou s'il ne veut pas laisser entrer le médecin c'est considéré comme une fraude. C'est après avoir examiné le salarié que le médecin rédigera son rapport à envoyer à l'employeur.

Quand la fraude est constatée :
  • l'arrêt de travail est annulé
  • l'employeur arrête de verser ses indemnités à son salarié
  • le salarié est invité à revenir de suite à son poste de travail.